La crêpe des alpages

Si les produits savoyards ont su s’exporter et se conjuguer avec des recettes exotiques, d’autres traditions ont fait le chemin inverse pour venir prendre les accents de nos vallées, voici la reprise de la fameuse crêpe bretonne façon « bien de chez nous ».

lien de la recette ici

spécialité savoyarde
Gastronomie Savoyarde: idéal pour manger sur le pouce, la crêpe au reblochon et au jambon cru

 

L’importance du tourisme en Savoie et l’engouement suscité par la région ont amené les chefs à fusionner certaines recettes bien françaises avec des produits locaux réputés pour leurs saveurs gustatives.

La crêpe, tout comme bien d’autres recettes, possède de nombreuses cousines à travers le monde, dont la plus connue se révèle être la fameuse « Chandeleur » dont la tradition trouve ses sources dans la religion chrétienne, et qui fût ancrée dans la culture populaire depuis les  Etats-Unis.

Il se dit que le pape « Gélase 1er » réconfortait autrefois les pèlerins arrivant à Rome avec des crêpes symbolisant le soleil et les récoltes abondantes

La mondialisation qui s’est accélérée dans les années 2000 a engendré un surcroît d’intérêt pour les recettes traditionnelles afin de perpétuer les traditions ancestrales et d’affirmer notre identité.

La remise au goût du jour des tendances fait désormais partie intégrante de la cuisine moderne, il faut savoir que la crêpe ne tient pas ses origines de la Bretagne mais plutôt d’Asie où ses ancêtres remontent à l’an 7000 avant JC. Son introduction dans la gastronomie bretonne au XIIIe siècle a été rendue possible grâce à l’importation de sarrasin, ensuite remplacé par la farine blanche, bien qu’il soit également toujours utilisé.

Le résultat n’est pas pour déplaire et met d’accord les gourmands de tous bords pour le meilleur des talents de nos régions.

Grâce à cette savoureuse recette, vous possédez un sérieux atout lorsque vous réceptionnerez vos amis inopinément.

petite astuce:

les anciens avaient coutume de faire sauter les crêpes avec une pièce de monnaie dans la main, ce qui assurait prospérité pour toute l’année…

Préparez la pâte, ajoutez un peu de salade mesclun, de reblochon, de tomate en tranches et de jambon cru et ça y est le tour est joué.

Bon appétit!

 

Vous avez aimé cet article ?

Retrouvez nous sur notre page

Facebook : Gastronomie en Savoie

Twitter: https://twitter.com/GastronomSavoie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s